Retour à l'accueil
Accueil du site > L’association > Nos travaux > Restauration bombe exercice ZC250

Restauration bombe exercice ZC250

 

 L’armement du Focke-Wulf 190

 
Le Focke-Wulf 190 était un avion doté d’un armement redoutable, la grande polyvalence de cet avion en fait de lui un chasseur multi-roles : chasseur d’assaut, chasseur bombardier, chasseur de reconnaissance, bombardier torpilleur, intercepteur.
L’armement interne est constitué de 2 mitrailleuses MG131 de 13mm, montées dans le capot moteur avec 400 coups par arme,
et de 2 ou 4 canons MG141 de 20mm (suivant les versions de FW190) dans les emplantures d’ailes, alimentés à 20 coups.
L’armement externe est constitué de roquettes anti-aériennes XG21 et de bombes de 50 Kg, 250 Kg ou 500 Kg.
 
Armement interne du FW190
Emports du Fw190  Armement externe du Fw190
 
 
 

 La bombe d’exercice de 250 Kg

 
Lors des entrainements les avions pouvaient être équipés de bombes de type ZC "Ubungsbombe". Ces bombes d’une masse de 250 Kg ou 500 Kg munies de fumigènes permettaient la simulation d’attaque au sol dans les conditions réelles. Le marquage fumigène était réalisé par la rupture d’ampoules placées dans le corps de bombe sous un couvercle en bois. L’appréciation de l’atteinte de la cible était donc simulé à l’impact par le dégagement de ces fumées.
 
Parmi ses pièces de vestiges Aviatroglo possède une bombe ZC de 250 Kg. Cette munition d’exercice récupérée sur un aérodrome avait donc été remisée en l’état. Sa restauration a été réalisée pour notre exposition de 2009.
 
 
 Bombe d’exercice laissée sur un aérodrome par les allemands
 
 

 La restauration

 
 
Il est a préciser que cette munition est inerte, elle a été évidement vérifiée par un démineur. La bombe a donc été sortie de son lieu de stockage (sous la poussière) et transportée dans un atelier pour pouvoir procéder à sa remise en état. C’est un des membres d’Aviatroglo, qui s’est chargé de cette "mission". Comme dans tout travail de restauration, la première étape est de faire une expertise de l’objet, et de réaliser des travaux de recherche historique et documentaire. Ensuite, il a fallu prendre les dimensions et vérifier avec des documents techniques ces mensurations. Des plans ont été réalisés en CAO pour définir les caractéristiques de la bombe et de son empennage. Un chariot de manutention à été fabriqué après avoir dessiné les plans.
 
Book photos des opérations de restauration
1] Bombe stockée
2] Transport vers atelier 3] Déchargement 4] Posage provisoire
5] Démontage empennage 6] Tronçonnage des ailettes 7] Prise de cotes 8] Prise de cote des ailerons
9] Découpe des demi ailerons 10] Fabrication des haubans 11] Contrôles 12] Pointage des soudures
13] Perçage fixations haubans 14] Soudage empennage 15] Soudage sur racines 16] Réparation ciment
17] Réparation partie AR 18] Prise empennage ciment 19] Finition ciment 20] Nettoyage corps bombe
21] Réparation finition 22] Réparation plot fumigène 23] Mise en apprêt 24] Mise en peinture
25] Finition de l’ogive 26] Peinture finition ogive 27] C’est presque fini !! 28] Levage
29] Posage sur son chariot 30] Bombe sur son chariot 31] Et ça roule !!! 32] Arrivée à Bailly pour Expo
 
 Restauration et réalisation : Aviatroglo mai 2009
 
 
 
 

 La documentation, les caractéristiques techniques

 
La bombe d’exercice Type ZC250
 
A notre connaissance il existe pas ou peu de documentation technique sur les munitions d’exercice. Les dimensions de la bombe Type ZC250 sont identiques à la munition active Type SC 250, mis a part l’empennage. En effet, l’empennage de la ZC250 est constitué d’un assemblage de deux tôles prises dans le béton de la partie conique arrière du corps de bombe, qui est rigidifié par quatre haubans. Les dimensions extérieures de l’empennage sont identiques. Le corps de bombe en béton comprend un puits au niveau de la partie cylindrique arrière et un trou taraudé au centre permettant la suspension. Sur la circonférence du corps il y a six emplacement rectangulaires pour la mise en place des capsules de fumigènes.
A l’issue de la seconde guerre mondiale une grande quantité de muntions d’entrainement sont abandonnées par les allemands. Voir ci-dessous des photos de bombes trouvées sur des aérodromes ou dans des forêts.
 

La bombe active Type SC250 

La bombe SC250, était la munition la plus couramment utilisé par le FW190.

Elle est constituée d’une enveloppe métallique et d’un empennage de la même forme et dimensions que la bombe exercice Type ZC. L’empennage est fixé par des vis sur le cône arrière de la bombe, il est constitué d’ailettes formées avec des troncs de cônes métalliques, qui est rigidifié par quatre haubans. La paroi métallique du corps de bombe est d’une épaisseur de 7,62 mm, et 71 mm vers le nez. La charge explosive représente 52% de la masse totale. La SC250 comprend trois types de constructions et dans chaque type plusieurs modèles. Les variantes proviennent de la nature du matériau utilisé, tube métallique ou acier forgé, et du nombre de parties, allant de une à trois. Les parties principales sont donc : le corps de bombe avec sa cavité explosive, un puits de mise à feu arrière, un puit de mise à feu avant, la plaque de base, l’empennage avec ses haubans, un point de suspension au centre, et un point de suspension à l’extrémité de l’ogive sur le nez.

 
 
 

 Photos de bombes d’exercice Type ZC250

 
Bombes retrouvées dans la nature ou sur des aérodromes 
Munitions d’exercice trouvées dans la forêt Bombe sur aérodrome
 
 
 

 Photos de bombes Type SC250

Origine photo : NASM National Air and Space Museum Washinton USA Origine photo : NASM National Air and Space Museum Washinton USA Système de larguage ETC501
Musée NASM Washinton USA
Musée NASM Washinton USA
 

  

  

 Restaurations

Au printemps 2010, un groupe de l’équipe Aviatroglo est allé récupérer deux bombes d’exercice de 250 kg sur un aérodrome. Ce matériel inerte sera restauré en vue de pouvoir le présenter dans le cadre d’expositions


Book photos de l’opération "récupération munitions 2"
Découvertes depuis plusieurs années, elles ont été localisées
Opération de chargement
Les 500 Kgs de bombes sont chargés
 1] Repérage des munitions  2] Roulage au sol jusqu’au camion  3] Chargement dans le camion  4] Mise en place des cales et arrimage
Opération d'élinguage  Opérations de manutention Franck et Fabrice en action Elles reposent en attente de restauration
 5] Arrivé a destination, élinguage  6] Levage et déchargement
 7] Manutention   8] Entreposage en attente de la restauration

 

Book photos de la restauration
Tôle de 2 mm au traçage avant la découpe
 1] Traçage avant découpe
 2] Découpe contours
 3] Noter la présence d’impacts de balles
 4] Tronçonnage des ailerons




 



 

A lire Aussi:

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0